caressant


caressant

caressant, ante [ karesɑ̃, ɑ̃t ] adj.
• 1642; de caresser
1Qui caresse, aime à caresser. affectueux, 2. aimant, cajoleur, câlin, 2. tendre. Un enfant caressant. Le lion « est doux pour le maître et même caressant surtout dans le premier âge » (Buffon). Qui séduit, cherche à séduire. « Je fus coquette, [...] caressante et perfide » (Maupassant).
2Doux comme une caresse (gestes, manières). Regard caressant. 2. tendre. « La voix plus cajoleuse que vraiment caressante » (A. Gide).
Fig. et vx flatteur, enjôleur. Des paroles caressantes.
⊗ CONTR. 1. Froid, indifférent, insensible; brusque, brutal, rude.

caressant, caressante adjectif Qui aime les caresses, tendre, affectueux : Enfant caressant. Qui a la douceur d'une caresse, exprime la tendresse : Voix caressante. Littéraire. Qui procure une sensation légère et agréable au toucher, à la vue, à l'ouïe : Brise caressante.caressant, caressante (synonymes) adjectif Qui aime les caresses , tendre, affectueux
Synonymes :
- câlin
Contraires :
- indifférent
Qui a la douceur d'une caresse , exprime la tendresse
Synonymes :
- enjôleur
Contraires :
- dur
- sec

caressant, ante
adj.
d1./d Qui aime caresser, être caressé. Un animal caressant. Une enfant caressante.
d2./d Fig. Qui procure une impression de douceur. Des regards caressants.

⇒CARESSANT, ANTE, part. prés. et adj.
I.— Part. prés. de caresser.
II.— Adjectif
A.— [En parlant d'un animé]
1. [D'une pers.]
a) Qui aime à donner des caresses, qui aime les caresses. Synon. câlin. J'étais un effroyable fils unique, caressant, sensible et haineux (A. ARNOUX, Les Gentilhommes de ceinture, 1928, p. 96) :
1. Brutal de son naturel, comme sont d'ordinaire les hommes caressants, il [Lemploy] la levait souvent cette main, mais au grand dam surtout de ses amoureuses; car d'ailleurs il n'aimait pas beaucoup à taper sur sa propre famille.
TOULET, Mon amie Nane, 1905, p. 193.
b) [De son corps] Bras, doigts caressants; mains caressantes. Ce long corps souple et caressant se contourne en des émotions extrêmes (FROMENTIN, Un Été dans le Sahara, 1857, p. 34).
2. [D'un animal] :
2. ... il pose sa tête sur ses épaules comme un chien caressant; il y a fraternité complète entre l'arabe et le cheval, comme entre nous et le chien.
LAMARTINE, Voyage en Orient, t. 2, 1835, p. 242.
3. ... un jardin provincial, (...) où passe l'ombre d'une jeune fille qui enroule rêveusement sa longue tresse à son poignet, comme une couleuvre caressante...
COLETTE, La Vagabonde, 1910, p. 150.
B.— P. ext.
1. a) [En parlant du regard, de la voix, des gestes ou du langage d'une pers.] Qui a la douceur d'une caresse ou qui exprime la tendresse. Geste, sourire caressant; paroles, manières caressantes :
4. Sa voix [de M. Olliès] était claire, bien timbrée, et il y passait, par moments, une inflexion caressante qui donnait presque la sensation d'un frôlement.
LACRETELLE, Les Hauts ponts, t. 1, 1932, p. 136.
5. Il gloussait, s'efforçant de donner à son puissant organe vocal un timbre caressant et velouté : ...
G. DUHAMEL, Chronique des Pasquier, La Passion de Joseph Pasquier, 1945, p. 16.
Emploi subst. neutre. Le caressant de qqc. À ce charme, Coriolis mêlait le caressant de ce joli accent mouillé de son pays, qui lui revenait quand il parlait à une femme (E. et J. DE GONCOURT, Manette Salomon, 1867, p. 16).
b) Qui flatte. Saint-Pierre fut piqué et se retira. D'Alembert tenta de le ramener par une lettre affectueuse, caressante (A. FRANCE, Le Génie latin, 1909, p. 224).
2. [En parlant d'une chose] Littér. Qui effleure comme une caresse ou qui procure une sensation agréable à l'œil, à l'oreille. Soleil, vent, zéphyr caressant; couleur, musique caressante. Le pinceau est brutal, violent, charnel tandis que le ciseau est caressant, discret, chaste (CASTAGNARY, Salons, 1857, p. 42). Pourquoi dans les bosquets cette voix qui soupire, Et du soleil d'avril ces rayons caressants? (SAINTE-BEUVE, Poésies, Premier amour, 1829, p. 27).
Prononc. et Orth. :[], fém. [-]. LAND. 1834 transcrit la 2e syll. par [e] fermé (cf. caresser). Ds Ac. 1718-1932. Fréq. abs. littér. :1 024. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 1 200, b) 2 159; XXe s. : a) 1 682, b) 1 161.

caressant, ante [kaʀesɑ̃, ɑ̃t] adj.
ÉTYM. 1642, Oudin; p. prés. de caresser.
1 (En parlant d'une personne, ou de son corps). Qui caresse, aime à caresser. Affectueux, aimant, cajoleur, câlin, tendre. || Un enfant caressant, doux et caressant. || Elle est caressante comme une chatte.Corps caressant. || Mains caressantes.
1 Vous étiez si douce, si aimable et si caressante pour moi que j'en étais toute transportée de tendresse (…)
Mme de Sévigné, 489, 8 janv. 1676.
2 Au contraire, depuis nos doux aveux, souvent
Elle est plus caressante et plus libre qu'avant (…)
Lamartine, Jocelyn, IV, 163.
3 Ce long corps souple et caressant se contourne en des émotions extrêmes, et ces deux bras jetés en avant, pour les derniers refus, vont défaillir.
E. Fromentin, Un été dans le Sahara, I, p. 34.
Qui séduit, cherche à séduire.
4 Je fus coquette, séduisante, comme auprès d'un homme, caressante et perfide. J'affolai cet enfant.
Maupassant, Clair de lune, « Une veuve », p. 152.
(Animaux). || Un chien très caressant.
5 Il (le lion pris jeune) est doux pour le maître et même caressant surtout dans le premier âge.
Buffon, Hist. nat. des animaux, Le lion.
2 Doux comme une caresse (gestes, manières). || Un coup d'œil caressant. || Regard caressant. Tendre. || Voix caressante. || Des inflexions caressantes.REM. Au sens concret (« qui constitue une caresse, est accompagné de caresses »), le mot est archaïque (→ ci-dessous, cit. 8).
6 Des regards caressants que la bouche seconde,
Un souris chargé de douceur (…)
Molière, Psyché, I, 1.
7 Moi, qui de mes parents toujours abandonnée,
Étrangère partout, n'ai pas même en naissant,
Peut-être reçu d'eux un regard caressant !
Racine, Iphigénie, II, 3.
8 Ses bras savent trouver des étreintes caressantes.
Rousseau, Émile, IV.
9 (…) Et ses soins caressants,
Tendres, réchaufferaient l'hiver de mes vieux ans.
Collin d'Harleville, le Vieux Célibataire, IV, 11.
10 (…) la voix plus cajoleuse que vraiment caressante (…)
Gide, Journal, 15 avril 1910.
Par ext. Enjôleur, flatteur. || Des paroles caressantes. || Manières gracieuses et caressantes.
11 Ces dehors agréables et caressants que quelques courtisans, et surtout les femmes (…) ont naturellement pour un homme de mérite (…)
La Bruyère, les Caractères, VII, 15.
3 Fig., littér. Qui effleure comme une caresse. || L'haleine caressante du zéphir. || Une musique caressante.
12 Lorsque du renouveau l'haleine caressante
Rafraîchit l'univers de jeunesse paré (…)
M.-J. Chénier, Promenade.
Qui flatte ou émeut comme une caresse. || Le souffle caressant de la popularité. || Une atmosphère douce et caressante.
13 Je demande à l'amour un climat tiède, caressant, que la famille m'a refusé (…)
A. Maurois, Climats, II, 5, p. 180.
CONTR. Froid, indifférent, insensible. — Brusque, brutal, rogue, rude.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • caressant — caressant, ante (ka rè san, san t ) adj. 1°   Qui caresse, qui aime à caresser. Un enfant, un chien caressant. •   Je n ai point l heureux don de ces esprits faciles Pour qui les doctes soeurs, caressantes, dociles, Ouvrent tous leurs trésors, J …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • caressant — CARESSANT, ANTE. adject. Qui aime à caresser. Cet homme est fort caressant. Il est d humeur caressante …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • caressant — Caressant, [caress]ante. adj. v. Qui aime à caresser. Cet homme est fort caressant. il est d humeur caressante …   Dictionnaire de l'Académie française

  • CARESSANT — ANTE. adj. Qui aime à caresser. Cet enfant est fort caressant. Il est d humeur caressante. Un chien caressant.   Il se dit également De l air, des manières, etc. Prendre un air caressant. Avoir des manières caressantes …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • caressant — фр. [карэса/н] лаская …   Словарь иностранных музыкальных терминов

  • caressant — adj., karèssê / karchan, ta, e (Albanais / Arvillard). E. : Câlin …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • caressant — …   Useful english dictionary

  • CARESSANT, ANTE — adj. Qui aime à caresser. Cet enfant est fort caressant. Il est d’humeur caressante. Un chien caressant. Il se dit figurément de l’Air, des manières, etc. Prendre un air caressant. Avoir des manières caressantes …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • caressante — ● caressant, caressante adjectif Qui aime les caresses, tendre, affectueux : Enfant caressant. Qui a la douceur d une caresse, exprime la tendresse : Voix caressante. Littéraire. Qui procure une sensation légère et agréable au toucher, à la vue,… …   Encyclopédie Universelle

  • doux — doux, douce [ du, dus ] adj. et n. • dulz 1080; lat. dulcis I ♦ Adj. 1 ♦ Qui a un goût faible ou sucré (opposé à amer, acide, fort, piquant, etc.). Doux comme le miel. Amandes, oranges, pommes douces. Piment doux (ou poivron), moutarde douce (ou… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.